FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2014-07 / NUMÉRO 97   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Entretien
Salon du livre de Paris spécial Japon


2012 - 03
Pour ce rendez-vous colossal du livre qui se tiendra du 16 au 19 mars 2012 sont attendus quelque 200 000 visiteurs, férus de littérature et/ou de culture nippone. « Nous avons une double raison d’inviter le Japon, par solidarité après la  tragédie qui l’a frappé le 11 mars 2011, et en raison des liens très forts qui unissent nos deux pays et nos littératures », a annoncé Antoine Gallimard,  président du Salon et PDG des éditions Gallimard. Le japonais est la deuxième langue la plus traduite en France, et neuf traductions sur dix concernent le manga, la France étant le deuxième pays lecteur de mangas au monde. Plus généralement, ce sont les passerelles que cette édition 2012 met en avant à travers ses axes thématiques : passerelles entre la littérature française et celle du Japon, celle de Moscou célébrée en tant que ville invitée après Buenos Aires en 2011, et celles d’une quarantaine de pays qui seront représentés au Salon. Sont célébrées de même les passerelles entre littérature et cinéma avec le thème « Du livre au film », et enfin le rapport entre livre et société lors de cette année électorale pour la France avec « Le livre dans la Cité ».

C’est la deuxième fois après 1997 que la littérature japonaise est l’invitée spéciale du Salon. Vingt auteurs seront spécialement présents pour cette édition, auteurs dont l’œuvre compose un bel éventail de ce qui se crée aujourd’hui sur l’archipel nippon, à savoir le haïku, les romans contemporains, les essais critiques et les mangas animés par des défilés de cosplay. Ainsi, parmi les auteurs présents se trouvent Kenzaburo Oé, prix Nobel de littérature en 1994, Gozo Yoshimasu, éminent poète et plasticien dont l’univers cosmique et les lectures-performances sont étonnantes, Hitonari Tsuji, également musicien de rock et prix Femina étranger en 1999 pour Le bouddha blanc, et Madoka Mayuzumi, dont les haïkus modernisés illuminent aujourd’hui les écrans des téléphones portables japonais. Il y aura aussi les mangakas cultes Moto Hagio et Takashi Nagazaki. Bien évidemment, parmi les grands absents de cette édition figurent Haruki Murakami, Murakami Ryu ou encore Yoko Ogawa. Leurs ouvrages seront pour leur part disponibles, et le temps sera certainement plus propice aux découvertes de plumes moins connues des lecteurs.
 
 
 
2014-07 / NUMÉRO 97