FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2017-11 / NUMÉRO 137   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Essai
Les régimes parlementaires pluralistes à l’aune du « modèle » libanais


Par Alexandre Najjar
2017 - 09


Membre du Conseil constitutionnel, titulaire de la chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’USJ, Antoine Messarra se penche dans son dernier livre sur les régimes parlementaires qui associent des processus à la fois compétitifs et coopératifs. Ces régimes, généralement ignorés ou mal compris par les juristes et les constitutionnalistes, ont surtout intéressé les politologues, sociologues et historiens.

En partant du Liban, véritable cas d’école malgré les dérapages enregistrés ces dernières années et le mépris flagrant affiché par notre classe politique à l’égard de la Constitution, l’auteur démonte les rouages des régimes consociatifs et analyse le préambule et les articles 9, 10, 19, 49, 65, 95 de notre Constitution. À propos de l’article 65 tout particulièrement, qui reflète la volonté des signataires de l’accord d’entente nationale de Taëf, de « concilier partage du pouvoir et séparation des pouvoirs », il nous explique comment la volonté d’assurer l’équilibre entre les trois hautes magistratures de l’État (la fameuse « troïka ») a conduit à une « quadrature du cercle » et à des équilibrages maladroits qui sabotent le principe de séparation des pouvoirs et dépouillent le chef de l’État de ses prérogatives. Pour mieux illustrer son propos, le professeur Messarra accorde une large place au Pacte national libanais, véritable socle du confessionnalisme, encore omniprésent au sein de nos institutions bien que l’accord de Taëf en ait prôné la suppression.

Rédigé dans une langue claire, ce livre est précieux parce qu’il nous ouvre les yeux sur les mécanismes de gestion de pouvoir au Liban et dans les régimes parlementaires pluralistes, et insiste sur les blocages susceptibles de paralyser le fonctionnement harmonieux de ces régimes et sur la nécessité de respecter les règles du jeu constitutionnel pour éviter que ces blocages ne dénaturent le visage pluraliste des régimes en question.

Un ouvrage salutaire en ces temps sombres où le droit devrait prévaloir pour éviter le pourrissement total de notre démocratie. 

 
 
BIBLIOGRAPHIE 
Théorie juridique des régimes parlementaires pluralistes. Pacte libanais et Constitution en perspective comparée (en arabe) d’Antoine Messarra, Librairie orientale, 2017, 656 p.
 
 
 
© L'Orient-Le Jour
 
2017-11 / NUMÉRO 137