FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2019-11 / NUMÉRO 161   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Essai
Management et éthique


Par Rony MECATTAF
2010 - 06
Dans son ouvrage 100 pistes pour un management éthique, Maya Ghosn-Barreau nous convie à un jeu de piste à emprunter plus d’une fois : on ne le lit jamais de la même manière. Ce lexique éclaire des concepts aussi divers que « Contrôle », « Engagement» ou « Intelligence émotionnelle », tous abordés sous l’angle du monde de l’entreprise d’aujourd’hui.

Mais, que veut dire tout d’abord le mot « éthique » ? Rappelons que les Grecs appelaient ethos l’ensemble des normes en vigueur dans une société, normes qui représentaient les valeurs morales transmises de génération en génération. Plus près de nous, Paul Ricœur, dans son ouvrage Soi-même comme un autre (éd. Le Seuil), parle de complémentarité entre les notions d’éthique et de morale, puisque la première implique la « visée d’une vie accomplie sous le signe des actions estimées bonnes » et la seconde « l’articulation de cette visée dans des normes universelles » comportant nécessairement un caractère obligatoire. Pour l’auteure de 100 pistes… il s’agit de distinguer l’éthique de la morale ou de la déontologie, pour comprendre « l’ensemble des valeurs qui sous-tendent un comportement jugé positif selon certains critères (responsabilité, empathie, solidarité) ». Les fondements sont ainsi posés.

Voyons, par exemple, comment est abordée l’« évaluation ». Quel manager n’a pas eu à se confronter à cet exercice, dans lequel il se doit de « noter » un collaborateur par rapport à un système de critères, et dont dépendront à la fois la rémunération et la mobilité de l’employé au sein de l’entreprise ? 100 pistes… nous décrit trois types d’évaluation (qu’elle soit sommative, formative ou formatrice) que le manager devra garder en tête pour maximiser le bénéfice pour toutes les parties concernées : la personne évaluée, l’instance d’évaluation (manager ou responsable des ressources humaines) et l’entreprise. Comme l’explication du terme mentionne le système de valeurs, on pourra pousser la recherche en consultant le mot « valeurs », pour en dégager une interprétation intéressante : moteur de l’action et source de motivation. Il est ainsi possible de parcourir ce livre, en se laissant guider d’un mot à l’autre, sans ordre précis.

On notera la démarche, difficile mais courageusement entreprise, consistant à réunir en un seul livre un grand nombre de théories et d’approches du management, ce qui a dû nécessiter un important travail de synthèse.

100 pistes… réussit son pari de nous apprendre – ou de nous rappeler – des termes précieux, de manière claire et synthétique à la fois. Il est rafraîchissant de trouver dans un ouvrage a priori destiné à un public centré sur le monde de l’entreprise, des références à des concepts provenant d’autres sphères, comme la psychologie, la spiritualité… mais aussi la météorologie. Que l’on soit manager, « managé », consultant/coach ou encore responsable des ressources humaines, chacune de ces catégories de lecteurs trouvera dans ce livre au verbe frais et à la présentation intellectuellement stimulante l’éclairage nécessaire pour contribuer à emmener l’entreprise de demain sur un terrain plus humain, et plus soucieux du développement des personnes qui la composent.
 
 
 
2019-11 / NUMÉRO 161