FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2019-12 / NUMÉRO 162   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Recueil
Saint-Exupéry, une vie en grand format


Par Jean-Claude Perrier
2019 - 04


À l'heure où certaines Cassandre voudraient convaincre, en particulier les jeunes générations, que l'objet livre est menacé par les soi-disant « nouvelles technologies », qu'il pourrait disparaître un jour et se voir relégué dans la poussière des musées, quelle plus belle réponse apporter que l'innovation technique, l'inventivité, la métamorphose ? À preuve : on peut lire désormais toute l'œuvre d'un écrivain, Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944), en un seul fort volume (1680 pages), augmenté de surcroît d'un grand nombre d'inédits et illustré de plus de 600 documents, largement en couleurs.

Procurée par Alban Cerisier, chartiste, secrétaire général des éditions Gallimard et l'un des spécialistes de Saint-Exupéry, cette édition rassemble donc toute son œuvre publiée de son vivant, depuis Courrier Sud jusqu'au Petit Prince, ainsi que Citadelle, son roman « testamentaire », laissé inachevé à sa mort, mis en forme ensuite par son amie proche Nelly de Voguë, mais dont la version publiée en 1948 ne correspond certainement pas à ce qu'en aurait fait l'écrivain, lequel avait l'habitude de porter ses livres en lui durant des années (c'est le cas par exemple du Petit Prince, contrairement à la légende d'un conte de Noël inventé pour les petits Américains durant la guerre) et d'en rédiger plusieurs versions, ainsi qu'en témoignent sa correspondance et ses différents manuscrits retrouvés. Le tout généreusement montré dans ce volume, qui tient à la fois de l'intégrale, de l'enquête littéraire et de l'album. Au passage, Cerisier, après quelques autres, rectifie certaines idées fausses qui ont eu la vie dure, comme celle de l'animosité de Saint-Exupéry à l'égard du général de Gaulle, réciproque. Nous possédons ainsi le témoignage précieux d'André Gide qui, début 1944, soit peu de jours avant le départ de l'écrivain-aviateur pour la Corse vers son ultime mission (il est mort le 31 juillet 1944), assistait, à ses côtés, à une séance de l'assemblée consultative à Alger où parlait De Gaulle. À la sortie, Saint-Exupéry confie à Gide : « Il est évidemment plus fort, plus sage et plus grand que je ne m'attendais à le voir. » De là à imaginer, s'il avait vécu, une réconciliation, un ralliement au chef de la France libre, il n'y a qu'un pas. 

Ce n'est là qu'un exemple des zones d'ombre de Saint-Exupéry, vie et œuvre mêlées, qui demeurent, en dépit de sa célébrité universelle. Parmi les plus grands écrivains du siècle dernier, c'est un cas unique. Les spécialistes sont certains qu'une fois que toutes ses archives seront accessibles, que toutes les sources auront parlé, les chercheurs et, partant, ses innombrables et fervents lecteurs, vivront encore des découvertes majeures, susceptibles, comme ce fut déjà le cas par le passé, de modifier notre perception de tel ou tel aspect de son existence ou de ses livres. Peut-être un jour, en dépit de ses 1680 pages, le volume qui vient de paraître sera-t-il insuffisant. Pour l'instant, il est quasiment exhaustif, passionnant, et peut se lire comme un roman, à jamais inachevé.
 
 
 BIBLIOGRAPHIE  
Du vent, du sable et des étoiles, Œuvres d’Antoine de Saint-Exupéry, Gallimard, « Quarto », 2018, 1680 p.
 
 
 
D.R.
« Il avait l'habitude de porter ses livres en lui durant des années. »
 
2019-12 / NUMÉRO 162