FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2019-12 / NUMÉRO 162   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Décembre 2019
Prix
2019-12-05

Jean-Paul Dubois et Luc Lang, heureux lauréats 

 

Jean-Paul Dubois est l’heureux lauréat du Prix Goncourt 2019 pour Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon. Au micro de Léa Salamé au lendemain de sa consécration, cet écrivain discret et « d’un naturel pessimiste », tel qu’il se décrit lui-même, a reconnu que cette récompense lui avait apporté du bonheur, mais qu’il retournerait à sa vie telle qu’il l’avait toujours menée, sans changement majeur. Néanmoins, il apprécie « la liberté augmentée » que lui apporte ce prix, lui qui a toujours souhaité être « propriétaire de sa vie et non locataire ». À propos de son personnage principal, il souligne sa lucidité, sa cohérence, sa bienveillance, quand bien même ses choix l’ont mené vers la perte, perte de son travail, de son statut social et même de la femme aimée. La vie, dit-il, est « un long processus de perte », l’essentiel étant, lorsqu’on se retourne sur le chemin parcouru, d’avoir la certitude qu’on y a fait ce que l’on avait à faire. Dubois partage avec Luc Lang, lauréat du Prix Médicis, la perception aigüe de la fin d’un monde, d’un monde dans lequel ils se reconnaissent de moins en moins. « Le monde qui monte contient peu de promesses, si j'ose dire, à part celle d'un enrichissement démesuré et hors échelle humaine et les désastres sociaux et écologiques que l'on connaît. » affirme Luc Lang. La Tentation, son roman récemment primé, est une magnifique histoire familiale marquée par la folie, la violence et la trahison. Lang occupe une place à part dans la littérature française contemporaine, lui qui se sent plus proche de quelques grands écrivains américains avec qui il partage l’amour des grands espaces et l’attention à la matérialité des gestes et des paysages.

 

Retrouvez la chronique de l’ouvrage de Jean-Paul Dubois et notre entretien avec Luc Lang dans L’Orient littéraire d’octobre 2019. 

 
 
2019-12 / NUMÉRO 162