FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2019-01 / NUMÉRO 151   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Essai
Les coulisses d’une sortie de crise
Suite à l'opération Raisins de la colère, Hervé de Charette, nous fait pénétrer dans les coulisses d’une crise sans précédent et la résolution de cette dernière à travers la mission diplomatique conduite alors qu’il était ministre des Affaires étrangères.

Par Carole André-Dessornes
2019 - 01


Cette analyse d’une grande clarté tranche avec le traitement habituel de cette opération et de ses conséquences réduites le plus souvent à une ligne ou tout au plus un paragraphe perdus dans la longue liste des analyses des conflits qu’ait pu connaître le Liban depuis 1958.

Comme le souligne parfaitement Bertrand Badie dans sa préface, ce récit est la marque d’une « séquence trop rare, celle d’un volontarisme diplomatique, d’un acharnement qui semblait utopique et qui a cependant abouti ». Un épisode qui révèle ce que la diplomatie a de meilleur lorsque celle-ci s’évertue à ne pas céder aux pressions et à s’affirmer comme ce fut le cas ici… Un cas d’école qui devrait inspirer, aujourd’hui plus que jamais, la politique étrangère française.

Cette opération militaire « Raisins de la colère » lancée par l’armée israélienne le 10 avril 1996, présentée comme une réponse aux agressions conduites par la milice du Hezbollah, est allée bien au-delà de ripostes visant celle-ci. Même si les Libanais redoutaient une réaction israélienne, cette réponse de Tsahal, intervenant quelques jours après la visite au Liban du président français Jacques Chirac, fut totalement disproportionnée. Aucun doute n’était permis sur le ciblage volontaire de la population avec les frappes contre un camp de la Finul abritant 800 civils ainsi qu’un bataillon de soldats fidjiens à proximité du village de Cana. 

Le discours tenu par Chirac le 4 avril lors de sa visite, insistant sur l’impératif de préserver l’intégrité du Liban et sa souveraineté – déjà mises à mal par la tutelle syrienne et l’invasion de 1982 – n’a guère eu d’écho côté israélien. Cette nouvelle crise confirmait « l’impuissance libanaise à maîtriser son propre destin ».

Hervé de Charette revient sur le contexte régional qui a largement favorisé l’enchaînement des événements de cette tragédie jusqu’à l’aboutissement de la sortie de crise. Il était clair, dès le départ, que la résolution de celle-ci ne pourrait se faire sans passer par Damas étant donné l’opposition d’Israël aux propositions françaises et la volonté de Washington de se passer d’un acteur – dans ce cas précis la France – qui pouvait entraver son espace et bousculer son agenda diplomatique. Les Américains, garants de la sécurité d’Israël, n’ont en rien facilité les négociations.

L’Iran a également joué un rôle clé dans le dénouement de cette crise, ce qui n’allait pas de soi au départ. Le doute était permis quant au rôle de la République islamique dans sa volonté de chercher une issue convenable.

Ce livre est un vibrant hommage rendu à toute une équipe sans laquelle cette mission n’aurait guère pu aboutir. Elle n’est pas le résultat d’un seul homme, mais d’experts choisis pour leurs connaissances et compétences, au nombre desquels figurent Denis Bauchard, Stéphane Gompertz, André Parant, Yves Doutriaux, Nada Yafi…, sans oublier trois ambassadeurs qui ont apporté leur pierre à l’édifice : Jean-Noël de Bouillane de Lacoste en poste en Israël, Jean-Pierre Lafon au Liban et Jean-Claude Cousseran en Syrie.

La « Shuttle Diplomacy » à la française révèle avant tout une grande détermination au service d’une cause juste : la protection des civils. Cela va au-delà de la leçon de courage… On apprend combien il est essentiel de ne sous-estimer aucun acteur du jeu diplomatique, de ne pas craindre les foudres de la puissance américaine et qu’au Moyen-Orient, bien plus qu’ailleurs, « la qualité du contact personnel et le choix des mots ont une grande importance ».


 
BIBLIOGRAPHIE 
Opération Raisins de la colère. L’Histoire secrète d’un succès diplomatique français de Hervé de Charette, CNRS éditions, 2018, 250 p.
 
 
 
 
2019-01 / NUMÉRO 151