FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2019-12 / NUMÉRO 162   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Poème d’ici
Le soc de la mort


Par Fady Noun
2006 - 09
Le soc de la mort

Silence... Et cette qualité de silence, aux heures avancées de la nuit,
Quand ce qui veille c’est le cœur,
Quand ce qui veille, ce sont les étoiles et les grillons,
Et quelques voix qui profanent ce silence sacré, voix d’hommes, voix de jeunes,
Voix impures qui dans la nuit en paix sont véloces et inutiles.

...................
Cœur, mon coeur, ne te serre pas,
Ne sois pas étroit avec moi, cœur !
Donne du sang ! Cette large inspiration que je t’envoie, reçois-la !

... Le soc de la mort a retourné cette terre,
Qu’elle respire !
Qu’elle respire !
Qu’elle respire la fraternité !
Qu’elle respire à longues goulées d’air frais,



A longues goulées d’air pur,
A longues goulées d’air marin.
Terre, laisse-toi assoupir par l’azur et l’horizon,
Avec tendresse, embrasse les cœurs droits.

Et le cœur dans la poitrine,
Elève un monument d’amour aux morts,
Et le sang,
Elève un chant de liberté, une haie d’honneur à ceux qui reposent.

Et toi, dors,
Dors jusqu’à l’épuisement,
Serre tes paupières sur tes rêves,
Laisse passer la tristesse.



Fady Noun est journaliste. Il a publié à ce jour, aux éditions L’Orient-Le Jour, deux ouvrages : Guerre et Mémoire, un recueil d’articles et d’analyses, et L’Insurrection des mots, un recueil de poèmes.
 
 
 
2019-12 / NUMÉRO 162