FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Le livre de chevet de...
2016-03-03
Vive les livres qui ne dorment pas.
Pour consoler mes insomnies, j'ai réussi à trouver le livre de chevet pour accompagner mes nuits, que je ne suis pas obligé de lire, mais plutôt libre de chanter.
J'ai toujours rêvé de littérature, et j'en rêve encore. Depuis les bancs de l'école, j'écoutais la résonance musicale des mots et j'étudiais les cours d'histoire et de géographie en les habillant de mélodies parascolaires pour les chanter à tue-tête et enfin réussir à les mémoriser. À chaque fois que la maîtresse d'école nous dictait l'agenda : « Apprendre par cœur etc. », j'avais un sourire qui maquillait mes yeux à moitié endormis ; je savais alors que je pouvais chanter toute l'après-midi à la maison avec pour excuse d'apprendre mes leçons sans que ma mère ne m'accuse de perdre mon temps à écouter en boucle les mêmes trente-trois tours que j'avais volés à mon père.
À trente-trois ans et après avoir fait les trente-trois tours du monde, j'ai réalisé que j'avais un trouble déficitaire de l'attention qui m'empêchait de terminer de lire un livre ou un texte, mais bizarrement ce trouble était absent quant à mes fonctions auditives. D'où mon obsession pour les détails en musique ou en pollution sonore.
J'ai donc enfin trouvé le livre qui m'accompagne non seulement à mon chevet, mais aussi sous la pluie fine, sur l'aile d'un avion et surtout au bout d'un piano.
Miss Vatican de Nami Moukheiber est le recueil de poèmes que j'ai pu savourer sans culpabiliser puisqu'en le lisant, j'ai non seulement savouré les mots, décortiqué les symboles pour galvaniser mes sens et mes goûts pour la littérature et ses images, mais aussi pour me délecter de ses poèmes pour en faire des chansons pour mon prochain disque.
Vive les livres qui chantent à tue-tête.
 
 
© © Nader Moussally
 
2020-02 / NUMÉRO 164