FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-02 / NUMÉRO 164   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Le livre de chevet de...
Nada Sehnaoui
2016-01-08
Un jour pendant la guerre, une coupure d’électricité imprévue m’immobilisa, pendant un long moment, dans un ascenseur. Par hasard ce jour-là, j’avais dans mon sac un livre, barrage entre la claustrophobie et moi. Je fus sauvée.
Le hasard de ce jour se mua en pratique minutieuse, mon livre de chevet devenant un livre de sac, me protégeant contre vents et marées. 
Dépositaire du monde dans la paume de la main, le livre est un compagnon généreux ; il m’est arrivé d’estimer combien d’heures il me reste à vivre et combien de livres ces heures me permettraient de lire. Hélas, le temps qu’il me reste ne suffirait pas pour lire tous les livres sur ma liste.
Je triche et ne réponds pas à la question, c’est que, quelque part, l’essentiel est de pouvoir continuer à lire, quel que soit le livre. Un peu comme pour la peinture, l’essentiel est de pouvoir continuer à peindre, la toile témoignant de la phrase de Rilke : « Je ne peux pas faire autrement. »
 
 
© D.R.
 
2020-02 / NUMÉRO 164