FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2019-12 / NUMÉRO 162   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Au Salon
L’île aux enfants


Par Vanessa Madi
2012 - 11
Bien plus qu’un rendez-vous ponctuel sur un site donné, La jeunesse au salon du livre est un réel engagement linguistique et éducatif étendu sur la durée comme sur l’espace. Dans Émile ou de l’éducation, Jean-Jacques Rousseau disait : « On n’est curieux qu’à la proportion qu’on est instruit. » Assouvir la soif de la jeunesse en dévoilant les trésors de sa littérature s’impose tel un principe logique, voire civique. Pour élargir la réflexion des uns, accroître la créativité des autres, décupler la passion de la langue française chez tous. 

Le volet jeunesse du Salon du livre de Beyrouth conçoit un univers à part entière où de superbes ouvrages se dévoilent sous les mains éblouies des jeunes lecteurs francophones. Jeunes, certes, mais à la dent dure. Car ces élèves (provenant de 17 écoles libanaises publiques et privées) se voient confier la responsabilité d’élire leur favori parmi la dizaine d’auteurs sélectionnés. Éditions 2012. Les écoliers du cycle primaire, les lecteurs juniors, ont désigné Cécile Roumiguière et ses héros et héroïnes du quotidien. Un choix mature de la part des petits à l’égard de sujets tels que la maltraitance, le mariage forcé ou l’exclusion. Au terme de leurs lectures critiques, les collégiens (qui s’attèlent à la tâche depuis plusieurs mois) ont quant à eux plébiscité Agnès Laroche, auteure de romans policiers. Vive la démocratie.

Le goût du frisson pour certains, l’envie de se distraire pour les autres avec les personnages hauts en couleur de Gwendoline Raisson, auteure à la plume fraîche et au pinceau drôle, créatrice d’un monde gai, fantaisiste. Comment ne pas céder à Rebecca Dautremer qui a notamment illustré Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll quand elle réitère à chaque album une nouvelle invitation au voyage ? Zoé et Jules, les personnages fétiches de Camille Dubois, parcourent les thèmes de la générosité, du courage ou de la curiosité, la solidarité, des valeurs essentielles en somme. 
Le Salon du livre est un prétexte propice au partage du plaisir de lire et d’écrire en langue française. En français, mais pas seulement. L’apprentissage du braille est prévu au programme, histoire d’appréhender un peu mieux la condition des malvoyants. « Des yeux au bout des doigts » se déroule à travers une véritable mise en configuration, les élèves expérimentent la lecture les yeux bandés. Autrement, le jeune public peut se laisser surprendre par les expériences de chimie de Delphine Grinberg. L’auteure de livres scientifiques pour enfants donne des conférences expérimentales et anime des ateliers scientifiques. 

Recycl’art a été planifié afin d’éveiller les jeunes consciences à la nécessité de préserver la planète. Ainsi, de manière ludique, les enfants se familiarisent avec le carton recyclé tout en découvrant les techniques des maîtres du fauvisme Matisse et Picasso.

Le 4 novembre, dernier jour du Salon sera nommé un lauréat du concours lycéen de création de marque-page. En sus d’un lot de livres, le vainqueur obtiendra une diffusion de mille exemplaires de son marque-page lors du Mois de la francophonie, en mars 2013. 

Mentionnons le travail considérable accompli par chacun des maillons de la chaîne du livre : Blandine Yazbeck, conseillère pédagogique de l’Institut français et responsable du volet jeunesse au Salon, les enseignants des écoles libanaises, des libraires et éditeurs locaux. Les actions et les innovations mises en œuvre au service de la qualité permettent de contribuer au renforcement de l’intérêt du jeune public pour les livres francophones. Tous animés par une ambition commune : rêver, sourire, s’évader grâce aux ouvrages que propose la littérature jeunesse.

Il s’agit enfin et surtout d’ouvrir des perspectives de travail pédagogique tout au long de l’année, de par sa préparation en amont et ses retombées en aval sur l’ensemble des élèves libanais.

 
 
 
 
D.R.
Recycl’art a été planifié afin d’éveiller les jeunes consciences à la nécessité de préserver la planète.
 
2019-12 / NUMÉRO 162