FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-01 / NUMÉRO 163   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Le clin d'œil de Nada Nassar-Chaoul
Mon banquier avant/après


2020 - 01
Tout le monde vous le dira. Avant le 17 octobre, ce n’est pas comme après. Et votre gentil banquier, lui aussi, a bien changé. Comme dans les vieilles réclames du Reader’s Digest, le gros monsieur rubicond et jovial s’est transformé en un comptable maigrichon et tatillon. La faute ? À qui vous savez…
Voici la liste des avant/après (à méditer… en se lamentant sur le bon vieux temps) :

AVANT
- Il vous accueillait debout à la porte de son bureau avec un grand sourire et une poignée de main chaleureuse.
- Il vous offrait avec un café maison bien chaud d’excellents chocolats belges.
- Il vous faisait d’une voix mielleuse toutes sortes de propositions de prêts malhonnêtes mais irrésistibles. C’est de là que provient votre sublime sac Dior.
- Il ordonnait d’une voix sèche à un sous-fifre de vous apporter jusque dans son bureau tous les montants que vous vouliez. Même pour cette croisière extravagante dans les Caraïbes.
- Pour Noël, il vous offrait un somptueux panier cadeau avec champagne et marrons glacés.

APRÈS
- Il est engoncé dans sa paperasse et s’engueule au téléphone avec un mauvais client. Trop occupé pour vous saluer.
- Vous vous servez vous-même un jus de chaussettes immonde tout droit sorti d’une machine. Plus de chocolats. Importés ? Vous n’y pensez pas !
- Il vous annonce d’une voix sépulcrale que, sauf règlement immédiat, toutes vos gentilles cartes de crédit seront bloquées.
- Vous faites la queue comme une gueuse dès potron-minet. Vous avez l’odieux numéro 266. Vous en sortez à 14h avec 100 misérables dollars.
- Cette année, vous avez droit à un parapluie qui n’ouvre pas et à un vilain calendrier en vinyle sur lequel il a osé écrire « Bonne année 2020 ». Vous ne voyez pas comment.

Paraît-il l’argent ne fait pas le bonheur.
 
 
D.R.
 
2020-01 / NUMÉRO 163