FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2020-01 / NUMÉRO 163   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Essai
Lever les tabous pour mieux protéger


Par Fifi Abou Dib
2020 - 01


«À Darina et Karim, puissiez-vous traverser l’adolescence dans l’amour, le respect d’autrui, la non-violence et l’égalité. » Cet envoi justifie à lui seul ce manuel à l’usage de tous les jeunes au seuil fascinant de la « vraie » vie. Quand les enfants sortent du cocon, ils sont souvent impréparés aux dangers qui guettent au dehors ou même dans le cercle familial. Et souvent ces dangers sont eux-mêmes dangereusement enrobés de secrets et de non-dits qui les rendent invisibles et par conséquent impossibles à combattre. Psychologue, sociologue et spécialiste en études féministes après une formation en médecine vétérinaire, coordinatrice de projets orientés vers la femme dans les sociétés patriarcales, chercheuse et journaliste, maman de deux enfants, Nadia Leïla Aïssaoui a décidé de lever le voile sur les tabous sexuels et relationnels qui exposent les mineurs et les vulnérabilisent au prétexte de les protéger. En collaboration avec l’illustratrice Édith Carton qui appose ses images fraîches, subtiles et teintées d’humour à des sujets parfois glauques, Aïssaoui propose, sous forme d’abécédaire, de petits textes développés autour du champ lexical du corps en mutation, des agressions que celui-ci peut subir, concrètes ou virtuelles, de la différence, de la présence au monde et parmi les congénères. Cet indispensable livret aborde chaque question dans un langage à la fois adulte et accessible, responsable et déculpabilisant. De « A » comme adolescence à « Z » comme zone grise, avec toutes ses compétences de psychologue, sociologue et femme de terrain, avec tout son amour de mère surtout, elle prend ses jeunes lectrices ou lecteurs par la main, rassure et surtout donne des réponses concrètes pour réagir à la souffrance et se reconstruire, ainsi que des références, des adresses et des recours pour demander de l’aide en cas d’agression. 

« J’ai écrit ce livre pour l’adolescente que je fus », explique l’auteure. « À cette époque, j’aurais aimé pouvoir mettre des mots et comprendre ce que je vivais comme étrange, et parfois bousculant, concernant mon corps, la puberté et mes relations avec les autres, ami-e-s, amours (…). Plutôt que d’avoir un petit gendarme dans ma tête, j’aurais préféré avoir un allié m’encourageant à aimer mon corps. J’aurais pu dire Non ! dans de nombreuses situations et ça aurait changé mon rapport au monde » ajoute-t-elle. C’est donc en connaissance de cause qu’elle invite les jeunes à accepter ou refuser tout accès à ces territoires privés que sont leur corps, leur psychisme et leur affect. Cet ouvrage parle le langage et propose les outils de cet « allié » idéal qui a manqué à la psychologue pour défendre ces mêmes territoires. 


Chaque mot-clé est lui-même accompagné d’un mot dièse. À titre d’exemple, sous l’entrée « Consentement » on trouvera le hashtag « #LaCultureDuConsentementDoitRemplacerLaCultureDuViol ». Et à propos de ce passage, on saluera l’insistance de l’auteure à dénoncer le violent « Qui ne dit mot consent » : « Partenaire ! Tu dois savoir qu’un silence de sa part n’est pas un oui (…) Tu dois aussi comprendre qu’un Non veut dire Non et ne se transformera pas en Oui si tu insistes. » Dans le résumé qui suit chaque explication sous le titre « Concrètement », on lira : « Si tu ne vérifies pas, que tu insistes, forces (…) tu participes à la culture du viol. » Pour en savoir plus, le lecteur est orienté vers une vidéo ou un documentaire, ici, « Tea consent » facile à trouver sur YouTube. Cyber-harcèlement, Dépression, Emprise, Frotteur, Genre, Handicap, Inceste, Jalousie, Pédophilie, tant de mots qui ne doivent plus être maux sont, dans ce manuel amical, mis en lumière avec les moyens de les appréhender le plus sainement possible, pour que l’adolescence cesse d’être la période la plus vulnérable et problématique de la vie.


Non c’est non ! Contre le harcèlement sexuel de Nadia Leïla Aïssaoui, Actes Sud Junior, 2019, 112 p.

 
 
« J’aurais pu dire Non ! dans de nombreuses situations et ça aurait changé mon rapport au monde. »
 
2020-01 / NUMÉRO 163