FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2019-08 / NUMÉRO 158   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Essai
Géopolitique mondiale vue de France


Par Antoine de Tarlé
2019 - 08


L’auteur est un des meilleurs spécialistes français des affaires de politique étrangère. Directeur de l’IFRI (Institut français de relations internationales), il a reçu le prix 2019 de géopolitique pour le présent ouvrage.

Thomas Gomart s’est efforcé, avec succès, dans cet essai de passer en revue tous les grands dossiers qui affolent le monde d’aujourd’hui et il n’a eu que l’embarras du choix. Il traite d’abord du cas de la Chine, ce pays gigantesque qui, après avoir subi une éclipse de deux siècles, aspire aujourd’hui à retrouver la place centrale qui était la sienne jusqu’au XVIIIe siècle et à redevenir l’Empire du Milieu. Cette course à la primauté la met directement en conflit avec l’autre puissance mondiale, les États-Unis. Depuis l’élection de Trump, la stratégie américaine est difficile à analyser mais semble donner la priorité à la guerre commerciale sur la défense de la démocratie et les ententes internationales. Il n’en demeure pas moins que l’affrontement Chine-États-Unis est un enjeu géopolitique majeur pour tous les pays et notamment pour l’Europe et que les risques d’affrontement militaire entre les deux géants ne sont pas négligeables.

Un autre élément de rééquilibrage et d’affrontements est le retour de la Russie sur la scène internationale. L’auteur souligne néanmoins la faiblesse économique de ce pays qui peine à s’imposer en dépit de ses succès au Levant et doit lui aussi gérer ses relations avec son encombrant voisin chinois tellement plus puissant sur le plan démographique et économique.

En parallèle avec l’analyse des stratégies des grandes puissances mondiales, Thomas Gomart évoque aussi les problèmes majeurs qui menacent la planète. Il s’agit tout d’abord de la crise climatique qui asphyxie progressivement le monde. Le refus de Trump de prendre en considération les accords de Paris alors que les États-Unis sont le principal pollueur complique encore une situation dont les principaux acteurs, Chine, Inde, Europe, ne parviennent pas à agir efficacement et continuent à utiliser massivement les énergies fossiles.

L’autre grand facteur de crise est le phénomène des migrations qui atteignent une ampleur sans précédent et concernent des dizaines de millions d’individus. Au cours des prochaines décennies, l’Afrique va faire face à une véritable explosion démographique et l’Europe en quête de main-d’œuvre va continuer à accueillir des millions de migrants ce qui entraînera de dangereuses tensions culturelles déjà manifestes dans les pays d’Europe centrale. Or les crises identitaires alimentées par le retour du religieux engendrent de multiples conflits comme on le constate dès maintenant en Afrique sub-saharienne.

Il faut bien reconnaître que le tableau de l’état de la planète que dresse Thomas Gomart n’est guère rassurant. Il constate la multiplication des dangers au Moyen-Orient en raison des tensions entre l’Iran et l’Arabie saoudite, autour de la Caspienne et de la mer Noire où la Russie de Poutine affaiblit l’Ukraine et se rapproche d’une Turquie en quête d’alliés. En Asie, l’Inde, la Chine et le Pakistan risquent de se disputer les zones d’influence en Afghanistan, au Vietnam ou en Thaïlande.

En conclusion, l’auteur s’interroge sur le rôle que peuvent jouer l’Europe et la France pour essayer d’introduire un peu d’ordre dans ce monde chaotique. Pour lui, leur rôle peut être décisif face aux trois grandes puissances : États-Unis, Chine et Russie. Il souligne qu’en dépit du Brexit et des tensions entre les pays du Sud et ceux de l’Est, l’Europe reste un ensemble économique et démographique important, capable, si elle s’en donne les moyens de se faire respecter des autres puissances mondiales.

Il en va de même, selon l’auteur, pour la France. Celle-ci doit concilier la nécessité d’assurer la défense du territoire, surtout face à la menace terroriste et sa volonté de protéger son vaste domaine maritime qui s’étend jusqu’aux rives du Pacifique mais elle demeure un élément essentiel de l’Union européenne. Au demeurant, les défis migratoires, numériques et environnementaux ne peuvent être relevés que dans le cadre de l’Europe.

La lecture de l’ouvrage de Thomas Gomart constitue un bon remède contre les multiples risques d’affolement.

 
 
BIBLIOGRAPHIE 
L’Affolement du monde de Thomas Gomart, Tallandier, 2019, 318 p.

 
 
 
 
2019-08 / NUMÉRO 158