FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2017-07 / NUMÉRO 133   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Essai
Le courage et la pensée au féminin


Par Zeina Saleh Kayali
2015 - 11


La philosophe Raïssa Maritain a formé avec son époux, Jacques Maritain, un couple phare d’intellectuels de la première moitié du XXe siècle. Nicoles Hatem, chef du Département de Philosophie de l’Université Saint Joseph, propose, à travers deux textes essentiels, de faire connaissance avec sa pensée. 

Penseurs catholiques, Jacques et Raïssa Maritain sont des figures importantes du thomisme au XXe siècle et, bien que Jacques ait affirmé qu’il n’aurait pas été ce qu'il fut sans sa femme, Nicole Hatem estime que « cela n’a pas suffi à faire reconnaître Raïssa comme un penseur dont certains textes méritent appréciation et considération philosophique ». A travers deux d’entre eux qu’elle juge fondamentaux, un extrait des Grandes Amitiés et surtout Histoire d’Abraham, Nicole Hatem décrypte, avec une grande sensibilité et une grande précision scientifique, la quête de vérité qui, tout au long de sa vie, guida Raïssa Maritain.

Dans Histoire d’Abraham, Raïssa Maritain formule d’une manière frontale le problème que pose cette fameuse histoire : Abraham est-il moral dans sa conduite envers Sara, Agar, … ? Est-il criminel d’avoir accepté de mettre à mort son fils, Isaac ? Ces questions, elle les pose à la suite de Kierkegaard dont elle a lu et admiré Crainte et tremblement, l’œuvre magistrale sur le sacrifice d’Abraham. Mais sa grande audace dans le questionnement sera moins manifeste dans sa tentative de réponse, partagée qu’elle est entre son attrait pour les analyses de Kierkegaard et son refus d’adhérer à sa conception d’une « foi en vertu de l’absurde ». Jacques Maritain, qui reprendra le même problème des années plus tard, dans sa Philosophie morale, aura de son côté une position plus tranchée pour montrer clairement « comment un catholique peut donner la réplique au protestant Kierkegaard ».

Bien que de facture tout à fait philosophique, Raïssa Maritain ou le courage philosophique se lit facilement par des non-spécialistes. C’est là l’un des souhaits de l’auteur qui œuvre pour ouvrir le champ de la pensée philosophique à des lecteurs non avertis afin « que la philosophie, qui ne mérite pas la manière dont elle est traitée par les Libanais, soit aimée ». Nicole Hatem a initié des générations d’étudiants au questionnement philosophique et à son effort d’élucidation en essayant de leur montrer aussi combien la philosophie n’est pas une matière d’étude pour un futur métier, un gagne-pain, mais un « gagne vie », parce qu’elle donne sens et saveur à tout ce que nous vivons.

Il est vrai que cela est rendu plus aisé par le fait que la philosophie enseignée par Hatem, celle de l’existence, « use souvent du médium littéraire pour s’exprimer ». C’est pourquoi, dans ses cours autant que dans ses écrits, cette dernière « transgresse sans scrupules les frontières entre philosophie, littérature, cinéma, etc. ». La définition qu’elle aime le plus de la philosophie est celle du poète Novalis : « La philosophie est proprement nostalgie, aspiration à être partout chez soi. »

Nicole Hatem forme avec son époux, le philosophe Jad Hatem, un admirable couple d’intellectuels et à la question de savoir s’il y a un parallèle à effectuer avec Jacques et Raïssa Maritain, l’auteur de Raïssa Maritain ou le courage philosophique répond qu’elle ne peut rien dire à ce sujet sinon ceci : « J’imagine aisément leur bonheur par celui que j’éprouve quotidiennement à partager la même passion pour les mêmes œuvres de pensée et le même effort pour comprendre aussi peu que ce soit quelque chose à ce monde où “les hommes meurent et (…) ne sont pas heureux”. Car c’est un cliché qui a la vie dure que celui des philosophes isolés dans leur tour d’ivoire ! » 



Nicole Hatem au Salon
Présentation de la revue Alcinoé par Nabil Okais, le jeudi 29 octobre à 18h (Salle RDC)/ Signature de Raïssa Maritain ou le courage philosophique à 19h30 (Le Point)
 
 
 
BIBLIOGRAPHIE
Raïssa Maritain ou le courage philosophique de Nicole Hatem, Orizons, 2015, 154 p.
 
2017-07 / NUMÉRO 133