FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2019-05 / NUMÉRO 155   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Coup de coeur
Amour et trahison selon William Boyd


Par Alexandre Najjar
2019 - 05

Tout nouveau roman de William Boyd est un bonheur. L’écrivain écossais, qui excelle aussi bien dans les romans (Un Anglais sous les tropiques, Les Nouvelles Confessions, Brazzaville plage...) que dans les nouvelles (La Chasse au lézard, Visions fugitives...) n’a pas son pareil pour mettre en scène des personnages aux destinées singulières et pour nous plonger dans leur intériorité à travers une analyse psychologique subtile. Son art du dialogue, son écriture visuelle, presque cinématographique (il a écrit le scénario de Chaplin et celui d’un James Bond, intitulé Solo), et son imagination débordante confèrent à ses livres une vivacité telle que le lecteur se trouve prisonnier de l’intrigue, incapable de s’en défaire avant d’avoir tout lu.

Dans son dernier roman, L’Amour est aveugle, Boyd confirme une fois de plus l’ampleur de son talent. L’histoire commence en 1894. Brodie, un jeune accordeur de pianos, quitte Edimbourg et le diktat de son père pasteur pour intégrer la filiale parisienne de la fabrique qui l’employait. Il y rencontre un pianiste nommé John Kilbarron, considéré comme le « Liszt irlandais », et se met à son service. « Sensibilité, virtuosité, vélocité, c’est seulement quand on maitrise les trois que l’on peut prétendre devenir un vrai Klaviertiger », lui affirme le musicien. Pour alléger ses douleurs à l’épaule et « rendre le jeu plus facile », Brodie lui modifie son piano. C’est le début de leur complicité, bientôt ternie par la jalousie.
L’accordeur suit le pianiste de Paris à Saint-Pétersbourg en compagnie de sa maîtresse, la soprano russe Lika Blum.

Entre Brodie et Lika, le courant passe si bien qu’elle tombe dans ses bras et invente toutes sortes de subterfuges pour s’isoler avec lui. Ils savent pertinemment que leur situation est compliquée, que le rêve est trop beau pour être vrai, mais ils refusent de renoncer à cet « amour aveugle » et clandestin qui finira par être éventé par le frère de Kilbarron... Convaincu d’être traqué, confronté à une histoire de plagiat et à la colère du pianiste qui l’a provoqué en duel, Brodie se voit contraint à la fuite et à l’exil et se retrouve au large des côtes indiennes où se scellera son destin.

Un livre foisonnant comme une symphonie, romantique sans mièvrerie, où se conjuguent passion, musique et trahison, et qui, grâce à la magie des mots, nous fait traverser aussi bien l’Europe que l’Histoire, à l’aube des bouleversements du XXe siècle. Un régal !
 
 
BIBLIOGRAPHIE   
L’Amour est aveugle de William Boyd, éditions du Seuil, 2019, 483 p.

 

 
 
D.R.
 
2019-05 / NUMÉRO 155