FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2019-10 / NUMÉRO 160   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Poème d’ici
Sainte-Melania


Par Par Rim Battal
2019 - 07

Née en 1987 à Casablanca, Rim Battal est poète et photographe. Après deux recueils de poèmes parus en 2015 et 2017, elle publie Transport en commun en 2019 (Lanskine). Dans un style sobre et teinté d’ironie, sa poésie noue l’intime et le sociopolitique. Ses vers consignent des faits et images révélateurs de situations de tensions, notamment en lien avec la condition féminine. En 2018, elle crée la Biennale intime de Poésies afin d’interroger et de réagir à la question de la non-rémunération des poètes. Rim Battal vit et travaille entre Marrakech et Paris.

Sainte-Melania

*

On dira :

Péril aviaire

Melania ;

Montre-leur ta crache-fontaine

Ta rime-à-nuire

TA CHATTE

 

Tes poils

 

Hurle de ta gorge profonde

Hurle de tes cinq langues

 

Méduse

 

Une femme au dos écrit gît sous la robe bleue

La femme gît dans elle-même c’est pour ça qu’elle ne se voit pas

La femme ne se voit pas car tout le monde la regarde

Elle ne voit que ce que ces yeux lui donnent à voir d’elle-même,

Que ce qu’on lui vole d’elle-même

Sa robe et ses jambes et son sourire titanic

 Son body or

Et elle, hors de son body

Dans sa robe bleue Ciel

Bleue vierge

Melania vierge d’elle-même (…).

 

*

Ce pays est beau

Oh oui oui oui

Répondent les gens beaux

 

Les gens sont adorables

Oh oui oui oui

Répondent les gens adorables

 

Il y a le soleil tous les jours

Oh oui oui oui

Répondent les peaux Oréales, se secouent les cheveux d’or et les lèvres hyaluroniques

Sans ironie aucune

 

*

Ses cheveux à peine ses liens dociles et là pour les ans des ans

Une odeur

Une odeur précise. Elle gît sur la peau flotte subtile autour une chaleur en émane mesurable celle-là mais l’odeur La voix

La voix. Trébuche tremble, caressante et molle

 

La bouche encore ! ça ressemble à çui-ci à cella les yeux de

l’arrière-mamie le nez de maman l’oval de papa et tous s’y voient

S’y dessinent s’y superposent s’entre-félicitent s’accordent

Sur

Sa

Beau

 
 
D.R.
 
2019-10 / NUMÉRO 160