FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2018-01 / NUMÉRO 139   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Poème d’ici
Ô neige des Inuits


Par Ali al-Sharqawi
2018 - 01

Né en 1948 à Manama, Ali al-Sharqawi (ou al-Shargawi) est un poète majeur de Bahreïn, ainsi qu’un parolier, dramaturge et auteur de livres pour enfants. Il a commencé à publier sa poésie en 1968 et ses travaux ont été traduits en anglais, allemand, bulgare, russe, kurde et français. Membre de la Société des gens de lettres du Bahreïn et du groupe de théâtre Awal, Ali al-Sharqawi a participé à plusieurs festivals poétiques arabes. Il a écrit une vingtaine de recueils animés d’une veine nouvelle et traversés de légendes populaires.

 

Ô neige des Inuits

Dans l’Himalaya

Où les ermites refaçonnent la géométrie de l’univers

Au flux du silence

À Bouddha, j’ai dit :

Tombons dans les cellules du Gange

Et élevons-nous au-delà de l’espace des continents

Nos mains sont pluie

Et nos références une lune à la vision solaire

Vivant dans les chambres du Soi.

 

 

Prière de la langue

Victorieux

Face au monstre

Celui-là qui

Flamboie entre la rosée automnale des épaules 

Et le rêve du printemps sensoriel

Frémissants de frémissement

Comme la prière de la langue

Nous nous mélangeons à la confusion. 

 

 

Le non-catégorisable

Avec le cœur, j’ai vu :

Planètes des temps à la forme de nouveau-nés

Tendresse de la prière de l’herbe dans le silence orageux

Histoire de la pierre qui parle de l’eau possible

Basilic de la joie

Affection de l’alphabet ordonnant le vent

Rives de l’intuition en-dehors de tout pouvoir des mots

Ondes des premiers balbutiements 

Et vides des cordes cosmiques

Et j’ai vu le passé et l’avenir

Et j’ai vu….

J’ai vu…

Vu…

 

Traduits de l’arabe par Ritta Baddoura 

 
 
D.R.
 
2018-01 / NUMÉRO 139