FEUILLETER UN AUTRE NUMÉRO
Mois
Année

2018-12 / NUMÉRO 150   RÉAGISSEZ / ÉCRIVEZ-NOUS
CHERCHER SUR LE SITE
 
ILS / ELLES
 
LIVRES
 
IMAGES
 
Au fil des jours...
 
Questionnaire de Proust à...
Mazarine Pingeot
2018-07-05

Née en 1974 à Avignon, Mazarine Pingeot est professeure agrégée et docteure en philosophie. Auteure de nombreux romans, elle enseigne également à l'université Paris-VIII à Saint-Denis. Fille de François Mitterrand et d’Anne Pingeot, elle est chroniqueuse sur des sujets culturels et administratrice de l'institut François-Mitterrand. Son dernier roman, Magda, vient de paraître aux éditions Julliard.

 Quel est le principal trait de votre caractère ?

La persévérance.

 

Votre qualité préférée chez un homme ? 

La féminité.

 

Votre qualité préférée chez une femme ? 

L’humour.

 

Qu'appréciez-vous le plus chez vos amis ?

La gentillesse.

 

Votre principal défaut ?

Mauvais caractère parfois, l’impatience.

 

Votre occupation préférée ?

La lecture.

 

Votre rêve de bonheur ?

Continuer.

 

Quel serait votre plus grand malheur ?

Je ne veux même pas y penser. 

 

Ce que vous voudriez être ?

La meilleure version de moi-même. 

 

Le pays où vous désireriez vivre ?

La France.

 

Votre couleur préférée ?

J’aime les alliances.

 

Vos auteurs favoris en prose ?

Aharon Appelfeld, Christa Wolf, Stendhal. 

 

Vos poètes préférés ?

Verlaine, Baudelaire, Aragon.

 

Vos héros dans la fiction ?

L’idiot, Julien Sorel. 

 

Vos compositeurs préférés ?

Schumann, The Doors, Jacques Brel. 

 

Vos peintres favoris ?

Zurbarán, Manet, Zoran Music. 

 

Vos héros dans la vie réelle ?

Mes hommes. 

 

Vos prénoms favoris ?

Les prénoms simples mais un prénom n’existe pas sans la personne.

 

Ce que vous détestez par-dessus tout ?

Les cons, la communication. 

 

Les caractères historiques que vous détestez le plus ?

Le nationalisme. 

 

Le fait militaire que vous admirez le plus ?

Je n’en sais rien. 

 

La réforme que vous estimez le plus ?

L’abolition de la peine de mort. 

 

L'état présent de votre esprit ?

Serein. 

 

Comment aimeriez-vous mourir ?

Jamais et sans m’en rendre compte. 

 

Le don de la nature que vous aimeriez avoir ?

La mémoire, et de ne pas avoir peur. 

 

Les fautes qui vous inspirent le plus d'indulgence ?

La mauvaise foi quand on la reconnaît, la brusquerie.

 

Votre devise ?

Je n’en ai pas. 

 
 
© D.R.
 
2018-12 / NUMÉRO 150